Acné

L’acné est une affection du follicule pilo-sébacé survenant le plus souvent à l’adolescence, liée à une hypersécrétion de sébum et à des anomalies de la kératinisation qui aboutissent à l’obstruction du canal excréteur du follicule pilo-sébacé (comédons et à la formation de comédons (ou points noirs) puis de papules (boutons rouges) et de pustules (pointes blanches) voir de kystes.

L’acné touche surtout les adolescents, plus rarement les nourrissons, de façon plus ou moins sévère, et cesse spontanément à la afin de l’adolescence, mais peut persister chez l’adulte, le plus souvent chez la femme.

L’acné est une affection le plus souvent bénigne, mais le nombre de boutons, le retentissement psychologique et le risque de cicatrices peut conduire à traiter l’acné.

Il existe différents facteurs favorisants l’acné comme le tabagisme, surtout les hormones, l’utilisation de certains cosmétiques gras ou l’exposition à certains polluants.

Beaucoup de facteurs sont sujets à controverses, comme la génétique, l’alimentation riche en sucres, ou encore l’hygiène de vie.

Le soleil améliore l’acné dans un premier temps par son effet anti-inflammatoire mais l’aggrave dans un deuxième temps par son épaississement de la peau rendant plus difficile la sécrétion du sébum.

Il existe différents variétés d’acné. A côté de l’acné simple, la plus courante, avec la présence de quelques points noirs et papulo-pustules, il existe des formes plus importantes comme l’acné nodulo-kystique pouvant atteindre le tronc, voir plus étendue, ou encore l’acné conglobata, sévère, grave, d’évolution prolongée.

Il existe de nombreux traitements efficaces de l’acné. qui seront adaptés selon la gravité et l’intensité des lésions et leur retentissement psychologique.

Le traitement est à adapter aussi en fonction de chaque patient. Le plus souvent un contrat de soins lui sera proposé avec la nécessité d’une prise en charge personnelle, l’observance validée des propositions de traitements et l‘abandon de toutes les manipulations conscientes ou inconscientes des lésions qui majorent l’obstruction pilo-sébacée.

Une hygiène préalable est le plus souvent à adopter associant toilette douce par gel moussant ou eau micellaire, et l’application d’une crème hydratante adaptée à la texture cutanée.

Un certain nombre de traitements, le plus souvent sous forme de crèmes, sont disponibles en parapharmacie ou pharmacie,  et sont efficaces pour des acnés mineures ou de faible intensité

Selon la gravité de l’acné, des traitements médicaux peuvent être nécessaire. Ils nécessitent la prise en charge par un médecin qui établira un contrat de soins adapté, validera son observance et adaptera la thérapeutique à chaque consultation.

Il existe des traitements en crème, pommade, gels ou lotions comme le peroxyde de benzoyle, la trétinoïne, l’adapalène ou encore l’érythromycine base et bien d’autres.

Dans les formes plus graves, un traitement oral peut être nécessaire soit à visée starter soit plus prolongée comme les antibiotiques par leur effet anti-inflammatoire, le zinc par la diminution de la sécrétion su sébum ou encore l’isotrétinoïne.

La luminothérapie est utilisée depuis longtemps pour diminuer l’acné surtout dans les formes mineures inflammatoires. On peut avoir recours au laser ou à la lampe pulsée pour leur effet anti-inflammatoire mais aussi à la photo-modulation par LED associant la lumière bleue pour son effet antibactérien et la lumière rouge qui agit plus en profondeur dans le derme pour une meilleure cicatrisation et son action anti-inflammatoire. L’avantage de cette technique est quelle est non douloureuse, possible pour tous les types de peau, qu’il n’y a pas de contre-indications et d’éviction sociale.