Trétinoïne (Effederm®, Ketrel®…)

La trétinoïne est un métabolite naturel du rétinol qui fait partie de la classe des rétinoïdes qui sont des dérivés de la vitamine A. On les appelle aussi vitamine A Acide. Ils ont été créés en laboratoire au début des années 1980.

Ils sont utilisés en dermatologie pour traiter :

l’acné,
les comédons,
le vieillissement cutané,
les vergetures récentes,
les taches pigmentaires,
le psoriasis,
les cicatrices d’acné superficielles

Les verrues planes

Mode d’action

La trétinoïne ou vitamine A acide ou acide rétinoïque stimule la production de TNFalpha par le kératinocyte et la production de collagène et de fibronectine par le fibroblaste.

Précautions et mode d’emploi

En raison de phénomènes d’intolérance possibles à type d’oedème et d’eczématisation, au caractère passager, l’application sera limitée au départ à la zone médiane du visage, celle-ci ayant une peau plus épaisse. Cette application sera progressivement étendue en fonction de la bonne tolérance, en particulier aux paupières inférieures où la trétinoïne est particulièrement efficace.

Je conseille de limiter l’application à un seul soir par semaine pendant 1 mois puis d’augmenter à 2 applications par semaine. Les 2 applications seront espacées dans la semaine, par exemple le mercredi et le samedi.

Il est important d’appliquer, ensuite et immédiatement, sans attendre, une crème hydratante neutre afin d’anticiper d’éventuelles desquamations qui pourraient survenir le lendemain. Ces desquamations correspondent à la régénération de la peau et sont un signe de l’efficacité de la trétinoïne.

L’hydratation intensive est à poursuivre tant que persistent les desquamations.

Pour obtenir l’effet souhaité, il est important de bien respecter la posologie. Un tube doit être vidé tous les 3 mois au minimum soit 4 tubes par an. La trétinoïne est un traitement de fond de la texture cutanée et s’utilise toute la vie.

Si une réaction de type réaction d’hypersensibilité ou une irritation sévère apparaissent, le traitement devra être interrompu provisoirement voire définitivement.

En cas d’application accidentelle sur les muqueuses, yeux, bouche, narines ou sur une plaie ouverte, rincer soigneusement à l’eau tiède.

Du fait du caractère irritant du traitement, l’usage concomitant de produits cosmétiques nettoyants astringents et d’agents desséchants ou irritants (tels que produits parfumés ou alcoolisés) est à éviter.

L’exposition au soleil dans la journée, et aux lampes à ultra-violets, provoquant une irritation supplémentaire, est possible, mais à éviter car la trétinoïne s’applique le soir.

Le traitement pourra cependant être poursuivi, si l’exposition solaire est réduite au minimum (protection par le port d’un chapeau et utilisation d’une crème écran solaire) et le rythme des applications ajusté.

En cas d’exposition exceptionnelle au soleil ou d’irritations (une journée à la mer par exemple), ne pas appliquer la veille, le jour même et le lendemain.

Si une exposition préalable a entraîné des brûlures «coup de soleil», attendre un complet rétablissement avant d’entreprendre le traitement.

Grossesse

Compte tenu de l’existence d’un passage percutané (même s’il est faible) et de l’absence tant de données épidémiologiques que d’une large expérience clinique, l’utilisation des rétinoïdes locaux est déconseillée en cours de grossesse.

Cependant, sur la base de données cliniques encore succinctes, il ne semble pas exister d’argument en faveur d’un effet malformatif des rétinoïdes locaux.

Summary
2018-09-01
Trétinoïne
Dr Carpentier Pascal
51star1star1star1star1star